Une maison en cubes remporte le Prix du jury Archinovo

Partagez l'article sur les réseaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Pour la deuxième édition du concours Archinovo, Saint-Gobain et un jury de professionnels ont récompensé un ensemble de maisons en cubes, à Louveciennes. Deux réalisations inventives et respectueuses de l’environnement ont également reçu le Prix habitat durable et le Prix du public. Coup d’œil sur le palmarès.

Surprenantes, dérangeantes, extraordinaires… les 34 maisons individuelles candidates au concours Archinovo possédaient toutes leurs particularités. Pourtant, une seule a eu l’honneur d’être récompensée, jeudi 17 octobre 2013, par le Prix du jury et il s’agit de la maison L, à Louveciennes, imaginée par Christian Pottgiesser.

Réunis au Pavillon de l’Arsenal, les créateurs d’Archinovo fêtaient sa deuxième année d’existence. Afin de promouvoir l’architecture contemporaine et les constructions respectueuses de l’environnement, la société Saint-Gobain et l’agence Architecture de Collection se sont associées en 2012 pour créer le concours Archinovo.

Pour cette deuxième édition, ces dernières jugeaient, avec un jury de professionnels du bâtiment et de l’architecture, des édifices construits entre 2010 et 2012.

Un palmarès éclectique

Si la maison L a été récompensée par le Prix du jury (voir diaporama en pages suivantes), la maison Shishiodoshi à Rezé et la maison Escalier à Paris, ont reçu, respectivement, le Prix habitat durable et le Prix du public. A elles trois, elles forment un palmarès éclectique et offre un bel aperçu des techniques actuelles de construction.

Par exemple, la réalisation de Christian Pottgiesser s’appuie sur des constructions en pierre, séparées les unes des autres, comme des “petites tours”. Par contraste, les habitations, pourvues de grandes baies vitrées, profitent d’un découpage géométrique qui confère à l’ensemble une identité très forte.

Prix du Jury : la maison L

Réalisation de Christian Pottgiesser

Etranges, ces petites tours revêtues de pierres le sont assurément. Pourtant, elles accueillent une famille, tout ce qu’il y a de plus classique, qui semble parfaitement se faire à l’architecture des bâtiments.

S’étalant sur plus de 4.850 m², ce mini-village offre aux personnes de passage un curieux spectacle. Comme sorties de terre, elles prennent l’apparence de cubes, donnant ici et là, sur de grandes baies vitrées.

Perdus dans la végétation, ses habitants ne craignent pas le regard des voisins. Ils peuvent profiter d’un espace envahi de verdure, à l’intérieur d’une construction, elle-même, très respectueuse de l’environnement, notamment grâce à l’apport de la lumière naturelle.

Prix du Public : la maison Escalier

Réalisation de Jacques Moussafir

Une maison reine de l’ergonomie. Les logements utilisant astucieusement l’espace que prennent leur escalier sont rares. Mais ceux qui prennent le parti d’articuler tout l’espace d’habitation autour de l’escalier, le sont d’autant plus.

La réalisation de Jacques Moussafir est donc surprenante de par son inventivité et sa façon de s’affranchir des contraintes. Conçue pour un célibataire, la maison profite d’une grande façade vitrée qui donne à l’ensemble des airs d’établissement public moderne.

A l’intérieur, l’acacia procure une ambiance chaleureuse et naturelle.

Prix Habitat durable : la maison Shishiodoshi

Réalisation de Avignon-Clouet Architectes

Extension de maison des plus singulières, la réalisation de Avignon-Clouet Architectes n’a pas pour unique but d’offrir un espace supplémentaire aux enfants des propriétaires, puisque selon les architectes, “c’est aussi une manière de revisiter la médiocrité esthétique des gouttières”.

Inspirés par le Shishiodoshi, une fontaine japonaise traditionnelle, ces derniers ont imaginé un dispositif permettant la récupération des eaux de pluie, tout en stylisant l’extérieur du bâtiment.

Une façon astucieuse de faire rentrer cette construction à la limite de l’artistique, attirant l’œil du passant, dans l’espace public, tout en respectant l’intimité des occupants de la maison.

Pour voir le diaporama, rendez-vous sur l’article original de BactiActu

D'autres articles