Isolation : comment traiter les ponts thermiques ?

comment_traiter_ponts_thermiques

Partagez l'article sur les réseaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le confort thermique (contribuant au bien-être à chez soi) à la maison passe par de nombreux éléments. On peut ainsi veiller à une bonne isolation des différentes parties du bâtiment en ajoutant par exemple un isolant extérieur. A contrario, certains éléments doivent eux être supprimés car ils entravent la bonne isolation thermique de l’habitat. C’est notamment le cas des ponts thermiques : quels sont-ils ? Pourquoi et comment supprimer ces ponts thermiques ?

Qu'est-ce qu'un pont thermique dans une maison ?

Ce terme désigne une zonel’isolation thermique entre l’intérieur et l’extérieur est très faible, voire quasi inexistante. D’où cette appellation de “pont” ! L’air et l’humidité vont passer par celui-ci pour s’engouffrer dans la ou les pièces concernées et affaiblir la résistance thermique de votre habitat. Une faille de construction pouvant être causée par l’usage de matériaux de faible qualité, ou inappropriés.


Un pont thermique peut également résulter (ou être source) d’une humidité trop importante ou de l’usage excessif du chauffage ou de la climatisation (traduisant d’ailleurs un problème d’isolation thermique globale du bâtiment).

pont_thermique_murs_maison

On trouve généralement ces ponts thermiques au niveau des liaisons entre plusieurs éléments :  murs, plafonds, toitures, planchers ou ouvertures du bâtiment (portes, fenêtres…).

Plus rarement, on peut en trouver au niveau des sorties de câbles ou prises électriques.

Comment détecter les ponts thermiques ?

Pour identifier un pont thermique, plusieurs méthodes existent. Sur un mur par exemple, si l’une des parties est anormalement froide, il est possible qu’elle abrite un pont thermique. Des tâches d’humidité ou de la condensation peuvent également traduire la présence de ces failles d’isolation. De manière globale, on détectera les points par lesquels l’air et l’humidité s’engouffrent constamment dans les pièces intérieures.

Néanmoins, pour pouvoir connaître les endroits précis où se situent ces ponts thermiques, n’hésitez-pas à faire appel à un expert en isolation, plus spécifiquement en performance énergétique. Une étude thermique de votre habitat vous sera proposée, localisant alors ces ponts en vue de les traiter.

expert_analyse_pont_thermique

Grâce à la technique de la thermographie infrarouge, les différences de température peuvent être mises en évidence et les ponts thermiques identifiés pour vous permettre d’améliorer l’isolation de votre habitat. 

De nombreux désagréments au quotidien

Un risque de sur humidité

humidite_maison_fenetre

Si vous ne traitez pas les ponts thermiques de votre habitat, vous serez très probablement gêné(e) au quotidien. En effet, les ponts thermiques font facilement pénétrer l’humidité extérieure dans vos différentes pièces. On estime que le taux idéal d’humidité dans une habitation se situe entre 45% et 55%. Ainsi, une hygrométrie (taux d’humidité) trop élevé exercera des effets négatifs sur votre intérieur : développement des moisissures, des champignons, dégradation des murs, peintures, salissures…une pièce mal isolée à cause d’un pont thermique favorisera aussi la prolifération de parasites.

humidite_risque_sante

Cette sur humidité issue du pont thermique n’est pas sans conséquence sur votre santé non plus, pouvant entraîner des problèmes comme le développement d’allergies, des risques respiratoires ou des problèmes articulaires.

En traitant vos ponts thermiques, vous vous évitez bien des ennuis ainsi qu’à votre habitat, notamment en termes d’humidité. Sans oublier la qualité de vie et moins de risques pour la santé !

Les déperditions énergétiques

Deuxième inconvénient majeur de ne pas traiter les ponts thermiques à la maison : les déperditions de chaleur en hiver et de fraîcheur en été. L’air chaud de l’intérieur de votre logement va vite se refroidir en période hivernale, et inversement en période de chaleur estivale. Il vous faudra user et abuser du chauffage en hiver, et, si vous en avez un, d’un système de climatisation en été.

Votre consommation énergétique en sera fortement impactée, et votre facture électrique va grimper en flèche. Au-delà d’un aspect financier, la présence de ponts thermiques impacte négativement votre empreinte carbone (en raison de la consommation excessive d’énergie) et votre confort de vie à la maison.

Comme pour tout problème d’isolation, les pont thermiques dans un bâtiment sont donc à traiter le plus rapidement et le plus efficacement possible pour gagner en confort et réduire ses besoins et dépenses énergétiques. 

Comment faire pour éliminer ces fameux ponts thermiques dans la maison ?

Lutter contre les ponts thermiques, quelles méthodes ?

Selon la cause de la déperdition de chaleur et de fraîcheur de l’intérieur de l’habitat, on procèdera à une isolation du bâtiment soit par l’intérieur soit par l’extérieur. A moins d’être très connaisseur du secteur, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel en isolation et certifié RGE pour réaliser ces travaux indispensables. Par ailleurs, la réglementation thermique en vigueur (RGE2012) ne se contente pas de préconiser, mais impose le traitement des ponts thermiques.

L'isolation par l'intérieur

Pour l’isolation intérieure, il existe différents matériaux. On aura par exemple les isolants minéraux comme la laine de verre (utiles pour l’isolation des combles perdus, des sols et plafonds). Ce matériaux isolant est économique et ininflammable. La laine de roche propose des propriétés très similaires ; c’est donc une bonne alternative pour faire isoler votre habitat de l’intérieur.

isolation_par_interieur

Pour les murs, on aura des isolants comme le polystyrène, le polyuréthane ou la mousse phénolique, mais peu écologiques. Préférez des matériaux tels que des isolants biosourcés (ex : liège expansé, ouate de cellulose, laine de coton, de chanvre ou de lin) plus respectueux de l’environnement !

L'isolation par l'extérieur

Autre solution pour supprimer les ponts thermiques : faire isoler votre maison par l’extérieur. Votre professionnel en isolation pourra procéder via la technique de l’enduit : fixation d’un isolant sur la ou les parois à isoler, puis d’un enduit d’accrochage et pour finir d’un enduit de finition.

isolation-thermique-exterieur

La deuxième technique d’isolation par l’extérieur est celle du bardage : si elle est plus onéreuse que la technique de l’enduit, elle propose un rendu final plus esthétique. Le bardage va consister à apposer une ossature en bois sur votre façade ; cette ossature comportant elle-même les matériaux isolants.

De façon globale, faire procéder à une isolation par l’extérieur s’avère plus efficace pour lutter durablement contre les ponts thermiques. Cette méthode est intéressante pour bien d’autres raisons que vous pourrez découvrir avec Isolavenir : les avantages de l’isolation thermique par l’extérieur

Besoin d’isoler votre habitat par l’intérieur ou par l’extérieur ? N’hésitez-pas à contacter notre équipe pour vos projets d’isolation thermique dans les départements des Bouches du Rhône, du Var, du Vaucluse et des Alpes de Haute Provence.

D'autres articles