Isolation, inertie et déphasage thermique : de quoi parle-ton ?

Dephasage_thermique_inertie_maison

Partagez l'article sur les réseaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Vous souhaitez rentrer dans le vocabulaire technique de l’isolation ? Nous vous parlons aujourd’hui de l’inertie et du déphasage thermique, phénomènes directement liés avec l’isolation thermique de votre habitat. Ceux-ci vont intervenir sur plusieurs aspects essentiels : confort de vie, consommation d’énergie,  choix du mode d’isolation…

Le concept d’inertie pour la maison

Les nombreux matériaux qui constituent un habitat (murs, sols, toiture) sont régulièrement, voire constamment soumis à des fluctuations de température. Le toit ou les murs sont là pour vous protéger de ces variations en apportant un bon confort de vie. L’inertie thermique désigne la résistance que vont avoir matériaux ou habitat aux changements de température du quotidien. C’est le temps nécessaire à un matériau à atteindre la température qui l’entoure.

Concrètement, une maison ayant une bonne inertie sera capable de bien emmagasiner puis restituer la chaleur, sa température intérieure variera très lentement. Les habitats bénéficiant d’une bonne isolation thermique disposent ainsi d’une bonne inertie. Nous verrons plus loin le type d’isolation préconisée pour une inertie et un déphasage optimaux.

confort_hiver_chemineeEn hiver, cette capacité de stockage garantira une valorisation maximale des contributions solaires au cours de de la journée. Les apports fournis par un système de chauffage seront ainsi maximisés.

Si vous disposez d’une cheminée par exemple, les cloisons en brique et les pierres captent la chaleur de celle-ci et la réémettent lentement.

 

 

En été, les matériaux refroidis au cours de la nuit grâce à une sur-ventilation (l’ouverture des fenêtres par exemple) permettront de maintenir une température plus fraîche au cours de la journée.

 

Le déphasage thermique

Le déphasage thermique désigne la capacité à différer les fluctuations de température. Ce phénomène est directement lié aux types de matériaux isolants employés ainsi que le type d’isolation de l’habitat (isolation par l’extérieur, par l’intérieur, type et quantité d’isolant employé etc.). Le climat extérieur de l’emplacement du bâtiment est un autre facteur à prendre en compte.

Le phénomène de déphasage thermique peut s’effectuer en quelques minutes en lissant les apports solaires (nuage/éclaircie) pour éviter les pics de température. Néanmoins, il peut et doit même s’étendre sur plusieurs heures, notamment en été. Les murs vont en effet emmagasiner le froid de la nuit pour le restituer tout au long de la journée et éviter que le bâtiment ne monte trop en température. Un phénomène donc important pour un confort de vie à l’intérieur de votre habitat, quelle que soit la saison.

On estime généralement un déphasage thermique comme efficace lorsqu’il arrive à durer jusqu’à 10-12 heures. C’est d’ailleurs une mesure régulièrement utilisée pour juger de la capacité de déphasage d’un matériau. En effet, tous les matériaux ne se valent pas : la ouate de cellulose bénéficie ainsi d’une meilleure capacité que la laine de verre. Cependant, l’efficacité du déphasage dépendra aussi de l’épaisseur posée du matériau isolant employé. Un matériau lourd (parpaing, béton, brique) pourra ainsi mieux emmagasiner la chaleur. En effet, un isolant à masse élevée apporte davantage d’inertie et donc, par extension, un meilleur déphasage.

Calcil_dephasage_thermique_materiaux

Cet outil de calcul vous permet d’évaluer gratuitement la capacité de déphasage thermique de nombreux matériaux (béton, brique, laine de bois, ouate de cellulose etc.)

Mode d’isolation et matériaux pour un déphasage et un confort optimaux

Pour un logement bénéficiant d’un déphasage optimal (durée 12h), nous vous préconisons de faire réaliser votre isolation par l’extérieur. Cette technique permet en effet de préserver toute l’inertie des murs. En isolant par l’intérieur, le déphasage thermique des murs est beaucoup plus faible. Pourquoi ? Car ce mode d’isolation s’applique côté extérieur et non dans le volume isolé.

Concrètement, cela vous permettra été comme hiver de bénéficier d’une température agréable au sein de votre logement. Au-delà d’un confort de vie indéniable, vous réduirez vos factures et votre consommation d’énergie puisque votre logement restera frais en été et chaud en hiver sans besoin d’utiliser abusivement chauffage ou climatisation selon la saison. Investir dans une isolation efficace est ainsi crucial pour ces différentes raisons.

La question est de savoir quel matériaux isolants choisir pour réaliser vos travaux. Vous pourrez par exemple opter pour de laine de bois, du chanvre, de la ouate de cellulose…Dans le cas d’une forte humidité de l’air extérieur, la ouate de cellulose, la laine de bois ou la laine de mouton s’avèreront plus pertinentes que les laines végétales.

classe-a-energiePour plus de renseignements sur les matériaux à utiliser et la quantité à mettre pour une meilleure isolation de votre domicile, n’hésitez pas à nous contacter directement. Nous pouvons faire une étude de vos besoins et vous proposer des solutions d’isolation thermique par l’extérieur ou l’intérieur en région PACA (Var, Vaucluse, Bouches du Rhône, Alpes).

 

D'autres articles